© 2017 by Kinésochrome - Sion - Valais - Suisse - Contact

  • KinesoChrome Facebook

Durant l’Antiquité, les couleurs étaient utilisées en complément d’autres thérapies médicinales. La couleur était largement utilisée dans les cultures occidentales ( Tibet, Chine, Inde ), et même dans l’architecture, avec les vitraux qui décomposaient la lumière pour réconforter ou inspirer les visiteurs. La théorie médicale Hindou associe également les couleurs aux chakras.

Paracelso, Isaac Newton, et Goethe, bien qu’étant d’époques différentes, étaient tous convaincus des bienfaits apportés par les couleurs.

La chromothérapie, ou thérapie par la couleur, est basée sur l’idée que les couleurs auraient une influence directe sur le corps et l’esprit.

Le célèbre Jean-Claude Nobis parle de « médecine vibratoire ».

Elle se pratique à l’aide de couleurs projetées sur le corps, afin d’harmoniser certains troubles physiques ou émotionnels.

Outils thérapeutiques

Lors d’une séance, j’associe une lampe CHROMO-LUX, qui émet de la lumière via un cristal de quartz transparent semi-conducteur et un filtre de couleur, dont les fréquences vibratoires sont les plus proches possibles du spectre de la Lumière. ( 18 couleurs possibles )

Comment ça marche ?

Dans notre vie quotidienne, nous parlons des couleurs comme si elles avaient une signification. Ne dit-on pas « la vie en rose », « être vert de rage » « une époque dorée » … Il semblerait que chaque couleur ait un sens et une interprétation presque universelle.

Le classement même des couleurs en couleurs chaudes ou froides nous prédisposent déjà à des sensations concrètes, d’où la théorie qui affirme que les couleurs chaudes sont plus stimulantes et revitalisantes et les froides plus apaisantes et régulatrices.

D’après Jean-Claude Nobis, «  le corps est en recherche permanente de fréquences vibratoires élevées, comme les rayons du soleil, l’air pur, une alimentation saine... 

 

Lorsque les éléments naturels ne peuvent lui apporter suffisamment de rayonnements sains et nourrissants, l’être vivant baisse de fréquences et n’a plus assez de forces, ni de solutions pour attirer vers lui les ondes de haut niveau vibratoire, qui sont seules capables d’entretenir en lui un niveau de vie évolutif. »

 

Cette thérapie ne peut-être utilisée qu’en complément et non à la place de la médecine allopathique.

Chromothérapie